La science du bio au Canada

La science du bio au Canada regorge des dernières avancées en matière de recherche et d'innovation dans le domaine de l'agriculture biologique de la Organic Science Cluster. Le magazine vous apporte les tendances, les nouvelles et les résultats de tout le Canada. Les scientifiques qui apparaissent dans ces pages travaillent dur pour améliorer la durabilité et la rentabilité des systèmes agricoles biologiques et à faibles intrants.

Printemps 2021

La science du bio au Canada

La Fédération biologique du Canada (FBC), en collaboration avec le Centre d’ag­riculture biologique du Canada (CABC, Université Dalhousie), est fière de présenter l’édition 2021 du magazine La Science du bio au Canada

« Ce numéro regorge donc d'informations intéressantes sur les recherches actuelles en horticulture biologique afin de vous aider à prendre les meilleures décisions et à rendre votre exploitation prospère et durable. »

                                                                          -Marc Schurman; Membre du conseil d'administration de la FBC
 
 

Reportage

Photo 11

Insectes, alliés et ennemis : agents de lutte biologique au travail

Janet Wallace

Dans un monde idéal, les ravageurs seraient régulés par les écosystèmes agricoles, et non les agriculteurs. Ces derniers jouent toutefois un rôle essentiel dans la mise en place des éléments du drame. Ils peuvent fournir des habitats à des alliés de lutte biologique, c’est-à-dire des ennemis des ravageurs.

Lire en ligne

Reportage

JEDIDI~2

La quête de l’excellence dans les serres biologiques : pleins feux sur les travaux de Martine Dorais

Margaret Graves, Centre d’agriculture biologique du Canada, Université Dalhousie
Jacques Thériault, Climax Conseils
Andrew Hammermeister, Centre d’agriculture biologique du Canada, Université Dalhousie

La serriculture biologique continue d’être un secteur en progrès tout en étant une source de débats. L’éclairage, les nutriments, le substrat de sol, l’utilisation d’énergie et la gestion des effluents ont fait l’objet de nombreuses discussions et recherches. Parallèlement à ces considérations de production, la demande de légumes biologiques ne cesse de croître.

Lire en ligne

Anciens numéros

Printemps 2020

La science du bio au Canada

La Fédération biologique du Canada (FBC), en collaboration avec le Centre d’ag­riculture biologique du Canada (CABC, Université Dalhousie), est fière de présenter l’édition 2020 du magazine La Science du bio au Canada

Nous espérons que vous aimerez ce numéro, nouveau et amélioré, et que vous resterez à l’affût des suivants! Et comme de coutume, nous accueillons les commen­taires et suggestions avec intérêt.

« La seconde édition du magazine La Science du Bio au Canada rend compte de projets qui revêtent une impor­tance directe et stratégique qui peuvent aider les fermiers biologiques à prendre des décisions clés sur leurs terres afin d’assurer la durabilité de leur exploitation. J’espère donc que l’information fournie sera aussi pertinente pour vous et, qui sait, que vous commencerez à tester certains résultats de recherche dans votre ferme. »

                                                                          -Jim Robbins; le Président de la FBC
 
 

DANS CE NUMÉRO

Reportage

Martin Entz_5

La participation des agriculteurs améliore la sélection des cultures biologiques

Dr. Martin Entz, University of Manitoba; Anne Kirk, Manitoba Agriculture; Michelle Carkner, University of Manitoba

Les agriculteurs peuvent-ils compter sur de meilleurs cultivars adaptés à la production biologique? Oui, les lignées sélectionnées par les agriculteurs biologiques ainsi que la sélection participative surpassent souvent les variétés conventionnelles. Le succès des sélections faites par les agriculteurs biologiques se confirme.

Lire en ligne

Reportage

Hammermeister_2

Sélection en fonction de la qualité des paillis : une activité transformatrice

Dr. Andrew Hammermeister; Centre d'agriculture biologique du Canada, Universite Dalhousie

Les sélectionneurs de plantes cultivées d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) ont opéré un changement radical en matière d’objectifs de sélection pour le seigle d’automne et le triticale d’hiver. Le mot d’ordre n’est plus au rendement : le programme de sélection cherche des caractéristiques de cultures de couverture qui aident à contenir les mauvaises herbes et réduire le travail du sol dans le contexte d’un système de production végétale durable.

Lire en ligne